Quelles solutions pour éviter les bruits liés à la pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur se trouve être un appareil de plus en plus plébiscité par ses utilisateurs, étant à la fois un système efficace de chauffage, mais aussi capable de rafraîchir son intérieur en temps de chaleur. A la fois écologique et économique, la pompe à chaleur séduit de plus en plus, se retrouvant dans nos foyers au même titre et aussi commun qu’un réfrigérateur. La pompe à chaleur a la particularité de fonctionner à l’aide de 2 blocs, dont un placé à l’intérieur d’une habitation et l’autre à l’extérieur, chargé de récupérer les calories présentes dans l’air.

Toutefois, ce dernier fait souvent l’objet de nuisances sonores, qui peut déranger et/ou faire preuve de gênes lorsque celui-ci est en marche. Cet article est dédié à faire le point sur ce qui est permis en terme de réglementation sonore, et à présenter des solutions afin de limiter le bruit que peut émettre une pompe à chaleur.

Un emplacement influent

Bien que l’avancée technologique ai permis de réduire de façon considérable le nombre de décibels émis par une pompe à chaleur, elles font toujours l’objet de nuisances sonores, surtout si l’emplacement de l’unité extérieure a été mal choisi. Afin de ne pas porter atteinte aux habitations voisines, il est recommandé de l’éloigner le plus possibles des pièces portant directement sur le quotidien d’un individu, ou encore des fenêtres, des murs et/ou de le placer contre le mur, et de s’écarter le plus possible des angles de logement afin d’éviter de propager davantage de vibrations émises par le ventilateur.

C’est pourquoi il faut tenir compte du voisinage lors de l’installation d’une pompe dans son jardin, pouvant être source de conflits. Dans tous les cas, bien que la loi ne dit rien à propos de l’installation, elle soulève toutefois une réglementation relative aux bruits de voisinage qu’il est tenu de respecter. L’article de loi impose un seuil de 60 dB à ne pas dépasser, et dans un cas de délit, l’individu en faute est passable d’une amende.

Quelques solutions possibles

  • Dans le cas où la pompe à chaleur est déjà en place, et qu’il cause des problèmes de nuisances, il faut dans un premier temps vérifier qu’aucunes éventuelles feuilles ou brindilles ne soient pas coincées dans le ventilateur extérieur, ce qui pourrait accentuer le bruit de l’unité. Ensuite, un écran anti-bruit, pouvant aussi faire office de caisson d’insonorisation tout autour, peut se poser afin de réduire les vibrations sortantes du ventilateur.
  • Si la pompe est fixée au mur, il est préférable de la placer sur un socle en béton, qui a pour propriété de réduire les vibrations. Il est également possible de mettre l’unité extérieure sur un support antivibratoire qui limite la propagation de ces vibrations.
  • Enfin, si la pompe n’a pas encore été choisie, les potentielles nuisances ne doivent pas freiner l’achat. La majorité des pompes à chaleur ont été développés afin de faire un minimum de bruit, il suffira alors de choisir le bon emplacement dès le départ pour que personne ne soit embêté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut